Contrats de travail / contrats aidés

Recruter un jeune en "Emploi d’Avenir".

Vous vous engagez à recruter un jeune peu ou pas qualifié pour accompagner son entrée dans le monde du travail et lui permettre d’accéder à un meilleur niveau de qualification et contribuer à réaliser son projet professionnel.


Puis-je recruter ?

Vous dépendez du secteur non-marchand :

Vous êtes :

  1. •  une association, une collectivité territoriale, un établissement public, une structure d’insertion par l’activité économique, un organisme de droit privé à but non lucratif (association, fondation)
  • •une collectivité territoriale (commune, département et région) ou un de leurs groupements
  • • les autres personnes morales de droit public (établissements publics pour l’essentiel), à l’exception de l’État
  • • les groupements d’employeurs qui organisent des parcours d’insertion et de qualification (GEIQ)
  • • les structures d’insertion par l’activité économique (IAE) (entreprises d’insertion, entreprises de travail temporaire d’insertion, associations intermédiaires, ateliers et chantiers d’insertion) ;
  • • une personne morale de droit privé chargée de la gestion d’un service public (sociétés d’économie mixte notamment) ;
  • • par exception, les entreprises du secteur marchand dans certains secteurs (la liste de ces secteurs est fixée au niveau de chaque région par le Préfet  en collaboration avec le Président du Conseil régional et réactualisée régulièrement).

Votre projet de recrutement offre une première expérience professionnelle enrichissante et reconnue.
 Vous offrez une capacité d’encadrement et des perspectives de formation ou de qualification.


Qu’est-ce que c’est ?

 • Un CDI ou un CDD (de 3 ans dans le cas général).

• À temps plein

Le contrat est conclu sous la forme :
• Soit d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi dans le secteur non-marchand
• Soit d’un contrat initiative emploi dans le secteur marchand
Vous recevez une aide de l’État :
• 75% du Smic pour les structures du secteur non-marchand
• 35% du Smic pour les structures du secteur marchand
Pour les entreprises d’insertion (EI) et les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ), un taux intermédiaire de 47% d’aide de l’Etat est appliqué, pour les emplois d’avenir conclus en contrats initiative emploi (CIE).
La sélection des projets de recrutement d’emplois d’avenir repose sur différents critères:
• votre capacité d’encadrement et d’accompagnement d’un jeune inexpérimenté,
• votre engagement pour assurer la professionnalisation de la formation du jeune avec la mise en œuvre d’actions de formation.


Quels jeunes sont concernés?


Pour pouvoir accéder à un emploi d’avenir, il faut être âgé de seize à vingt-cinq ans au moment de la signature du contrat (jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés).


CAS 1 : jeunes sans diplôme (niveau VI,Vbis,V et IV).


CAS 2 : jeunes peu qualifiés de niveau V avec diplôme, uniquement CAP ou BEP, en recherche d’emploi pendant au moins 6 mois dans les 12 derniers mois.


CAS 3 : jusqu’au niveau du premier cycle de l’enseignement supérieur résidant en zus (zone urbaine sensible) ou zrr (zone de revitalisation rurale) (vérifier sur cartes sur le site préfecture) en recherche d’emploi pendant au moins 12 mois dans les 18 derniers mois. Recrutement dérogatoire à valider par UT DIRECCTE . Motivation de la demande importante.


Qui contacter ?


La Mission locale peut vous aider à :

  1. - construire une fiche de poste adaptée au dispositif
  2. - vous mettre en contact avec un ou plusieurs candidats
  3. - monter avec vous le dossier d’engagement de l’employeur, du jeune et du conseiller Mission Locale ( descriptif du poste, missions, compétences à acquérir, plan de formation , planning des entretiens de suivi tri-partite tout au long du contrat…) .

Un référent est désigné par la Mission Locale pour suivre le jeune en emploi d’avenir.
Il pourra répondre aux difficultés du jeune et vous pourrez également faire appel à lui pour tout problème survenant au cours de l’emploi d’avenir. Il vérifiera également le respect des engagements pris au moment de la conclusion de l’emploi d’avenir.
Le dossier doit être déposé auprés de la Mission Locale pour signature et enregistrement :
- le contrat de travail employeur/jeune
- un CERFA complété et signé par l’employeur, le jeune et la Mission locale
- un dossier d’engagement signé par l’employeur, le jeune et la Mission locale
- un RIB de l’employeur

Et après ?

En fonction de vos besoins, vous pourrez recruter en CDI le jeune qui a acquis une qualification pendant l’emploi d’avenir. Si ce n’est pas possible, les compétences et les qualifications qu’il aura acquises pendant son contrat l’aideront à trouver un autre emploi sur le marché du travail. La Mission locale accompagnera le jeune pour l’aider dans sa recherche d’emploi à l’issue des 3 ans.

Vous dépendez du secteur marchand :

Les différents secteurs d’activité professionnelle ouverts aux emplois d’avenir sont désormais connus.  Vous trouverez toutes les dernières informations concernant les Emplois d'avenir dans le secteur marchand .

 

CONTACT : Ana GOMES 04.70.48.26.50 agomes.mlmoulins@gmail.com

 

D'autres informations sur le site " Emploi d'avenir" créé par le Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social  ici