Monsieur Lionel OLIVIER, nouveau Président de la Mission Locale.

Monsieur Lionel OLIVIER est délégué communautaire au sein de la Communauté d’Agglomération de Moulins et adjoint à la ville d’Yzeure en charge du vivre ensemble et de la communication.
Notre newsletter lui ouvre aujourd’hui ses colonnes pour un premier entretien – prise de contact.

Mission Locale de Moulins : Pouvez-vous nous donner quelques éléments concernant votre parcours ?
Monsieur Lionel Olivier, Président de la Mission locale de Moulins : - J’ai 47 ans, j’ai deux enfants. Je suis instituteur de formation j’ai démarré en travaillant dans le premier degré. Je me suis très vite spécialisé pour travailler dans le second degré auprès d’adolescents en difficultés scolaires. Il s’agissait donc d’un public de 12 – 16 ans en grand échec scolaire et que l’on orientait le plus souvent après, soit vers un CAP en alternance, soit un CAP en lycée professionnel. Je me suis donc toujours intéressé à ces publics qui sont un peu spécifiques, un peu en difficulté, public à besoin éducatifs particuliers. Ensuite j’ai ouvert la classe au centre éducatif fermé de Lusigny. Puis j’ai été conseiller pédagogique pour la scolarisation des élèves en situation de handicap, des élèves de la maternelle au post bac. Ensuite j’ai fait fonction, pendant deux ans, de chef d’établissement, au collège de Varennes sur Allier puis au collège de Dompierre sur Besbre. Deux territoires géographiques qui font partie du territoire d’intervention de la Mission locale de Moulins. J’ai effectué à chaque fois un travail étroit avec les Conseillers d’Orientation Pédagogique. C’est un travail qui me tenait particulièrement à cœur. A la rentrée prochaine, j’occuperai un poste à la fois de coordonnateur d’éducation prioritaire de Moulins Sud, entre autres donc au collège Émile Guillaumin, et un deuxième poste à mi-temps de Conseiller technique de l’Inspecteur d’Académie sur les questions d’éducation prioritaire.
Parallèlement à cela, je suis élu à la ville d’Yzeure depuis mars dernier, et élu à la communauté d’agglomération de Moulins. C’est par ce biais-là que j’ai choisi de prendre la Présidence de la Mission locale. Toujours parce que j’ai cette fibre ; cela se construisait naturellement pour moi par rapport à mon parcours. Toujours cette attention auprès de publics – un peu en difficultés sociales ou d’orientation ou d’insertion…

Mission Locale de Moulins : – Quel premier message souhaiteriez-vous formuler à nos partenaires – pour vous présenter à eux ?…
Monsieur Lionel Olivier, Pdt de la Mission locale de Moulins : – C’est de poursuivre le partenariat pour accompagner au mieux des personnes qui ont, un moment, des difficultés dans leur parcours professionnel. Continuer de donner le plus à ceux qui en ont le plus besoin. Or il ne s’agit là pas forcément de publics en grande difficulté sociale mais ce peut être des personnes qui ont, un moment, une difficulté pour finir leur parcours de formation professionnelle... Je souhaite que l’on puisse aider chacun à s’épanouir dans sa vie professionnelle.
J’ai pu assister à la dernière Assemblée Générale et ce que fait la Mission locale de Moulins est extrêmement riche et très diversifié. Il faut pour cela continuer le travail qui est fait.
Mission Locale de Moulins : Qu’est-ce qui vous touche le plus parmi ces problèmes d’accès à l’emploi que rencontrent aujourd’hui les jeunes ?
Monsieur Lionel Olivier, Pdt de la Mission locale de Moulins: –C’est toujours cette difficulté de mobilité qui m’interpelle à chaque fois. On a souvent des jeunes qui pourraient trouver un emploi mais qui, pour des difficultés de mobilité, ne peuvent pas y accéder. Et je me réjouis que ce soit effectivement aussi un des grands axes d’action actuellement de la Mission locale. Et puis, il y a des choses qui sont dans les cartons et que nous allons développer.
Mission Locale de Moulins : Quels sont d’après vous les atouts et les défauts de notre territoire en matière d’emploi des jeunes ?
Monsieur Lionel Olivier, Pdt de la Mission locale de Moulins :- Les atouts, c'est que nous sommes quand même sur un territoire très diversifié - à la fois rural et urbain–avec énormément de petites entreprises, des artisans... et ces petites entreprises-là ont toujours à cœur d’aider des jeunes par exemple dans le début de leur parcours professionnel – tout au moins pour qu'ils acquièrent une première expérience professionnelle…C’est sur ce réseau de petites entreprises que nous pouvons nous appuyer. Paradoxalement, notre grande difficulté c’est de ne pas avoir sur notre territoire une grosse entreprise qui nous permette d’absorber beaucoup de ces jeunes pour un premier emploi, pour une première expérience en emploi…