Coup de projecteur sur le CIVIS.

Mission Locale de Moulins, X. Helly : – Qu’est-ce que le CIVIS ?
Cathy SOULAS, conseillère à la Mission Locale : – Le CIVIS existe depuis 2005. Il a été mis en place par l'Etat à destination des jeunes de 16 à 25 ans. Il s’agit d’un contrat d’un an. Cela donne droit pour le jeune, à un accompagnement renforcé. CIVIS signifie – Contrat d’Insertion dans la Vie Sociale. Comme son nom l’indique, il s’agit réellement d’un contrat que le jeune signe et qui correspond à différents engagements de la part du jeune, comme de la part de la structure qui l’accompagne. Ainsi, nous, Mission Locale, nous nous engageons à recevoir le jeune régulièrement et à le faire progresser dans son accès à l’emploi. Pour donner une illustration de la dimension renforcée de cet accompagnement, si le jeune est non diplômé, nous devons, les trois premiers mois, le recevoir chaque semaine. Si le jeune possède une qualification à partir d’un niveau V- CAP, BEP - nous le verrons tous les mois pendant les 12 mois du contrat. Ce contrat CIVIS a donc pour objectif de faire accéder le jeune à l’emploi. Cela peut prendre diverses formes y compris amener le jeune à ce qu’il puisse signer un contrat d’apprentissage par exemple, ce qui est déjà une première belle voie vers l’emploi.
Dans le cas où le jeune n’a aucun diplôme à son entrée dans un contrat CIVIS, cet accompagnement peut lui être renouvelé d’année en année jusqu’à ses 26 ans. Pour un jeune qui a déjà une qualification CAP – BEP, on ne pourra renouveler ce contrat CIVIS d’un an qu’une seule fois. La décision de renouvellement se fait bien sûr en concertation avec le, la jeune.
Ce type d’accompagnement est donc d’abord ciblé pour vraiment des jeunes qui n’ont pas de qualification.
Mission Locale de Moulins, X. H. : – Ce contrat CIVIS peut donc aussi leur permettre d’accéder à des formations ?
Cathy SOULAS: – Oui, l’ensemble de ces jeunes en contrat CIVIS a la possibilité d’aller sur les Ateliers de Préparation Professionnelle Multisectorielle – APPM, ainsi que toutes les formations dites « préparatoires à l’emploi » dont nous disposons.
D’autre part, cet accompagnement est destiné vraiment à ce que le jeune se détermine de plus en plus vers une profession, un secteur d’activité qui l’intéresse. Nous sommes bien là dans le cas d’un parcours d’accès à l’emploi où le jeune peut raisonnablement partir à la découverte de différents métiers. Il peut aussi faire un bilan de compétences approfondi. L’intérêt du CIVIS est que ce contrat permet – juridiquement – au jeune de signer, par notre intermédiaire, des conventions de stage avec des employeurs.
Cela prend donc la forme d’une Période en Milieu Professionnel.( PMP)
Les jeunes peuvent ainsi faire 2 fois 5 jours en entreprise durant l’année de leur CIVIS. Il faut préciser que dans ces périodes en milieu professionnel, certes, ils ne sont pas rémunérés mais, dans le cadre du CIVIS, il peut leur être attribué une allocation. Seuls les jeunes majeurs peuvent bénéficier de cette allocation.
Mission Locale de Moulins, X. H. : – Il apparaît aussi que le CIVIS permet aux jeunes qui n’ont pas de couverture sociale de bénéficier de la sécurité sociale?…
Cathy Soulas : – Oui, en effet. Cela concerne bien évidemment les jeunes qui ont plus de 18 ans – qui ne peuvent plus bénéficier de la couverture sociale de leurs parents. Pour ceux-ci, le fait d’avoir signé un contrat CIVIS, leur donne la possibilité d’avoir droit à la sécurité sociale. Cette possibilité est tout à fait pertinente quand on sait qu’il s’agit de jeunes peu qualifiés et dont certains n’ont pas eu l’occasion de travailler, et donc d’ouvrir des droits…
Dans l’esprit même de ce contrat, un jeune a aussi la possibilité de « sortir » de son contrat CIVIS ; s’il a trouvé un contrat à durée indéterminée, ou un CDD de plus de six mois ou un contrat aidé – CUI-CEI (Contrat aidé en entreprise du secteur marchand), ou qu’il a créé son entreprise,. A ce moment-là, nous attendons la fin de la durée légale de sa période d’essai ou un certain nombre de mois après le début de sa création d’activité, pour interrompre de gré à gré son contrat CIVIS.
Ainsi, pour cette année, nous devons permettre à 278 jeunes d’entrer en contrat CIVIS.
À la mi-année, nous avions déjà pu faire bénéficier 115 jeunes de ce dispositif CIVIS.

Plus d'informations ici.