Bilan de la campagne 2014 d'entrée en apprentissage.

 En ce début d’année 2015, il nous a semblé pertinent de faire un nouveau point concernant les campagnes d’apprentissage sur le territoire d’intervention de la Mission Locale de Moulins. Pour ce faire, Rachel Pacaud, conseillère référente apprentissage à la Mission Locale nous répond :

Mission Locale de Moulins, X. Helly : -Que peut-on dire aujourd’hui de la dernière campagne de recrutement d’apprentis sur notre territoire ?
Rachel Pacaud : – Sur l’année 2014, nous avons reçu 286 jeunes. Soit ils sont venus d’eux- mêmes, soit ils ont été orientés par le CIO, la Chambre de Métiers et les autres partenaires du pôle apprentissage Allier. –(le Pôle apprentissage Allier ou COMAP est un dispositif financé par l’Etat et le Conseil régional. Y participent Pôle Emploi, le CIO, IFI 03, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, la Chambre d’Agriculture, la CCI, l’Ecole des Métiers du Bâtiment et les CFA de l’Allier)
Sur ces 286 jeunes, 73 ont signé un contrat d’apprentissage. Plus globalement, d’autres jeunes ont trouvé directement un emploi, soit un emploi durable, soit un Emploi d’Avenir, ou des CDD. 
D’autres sont aussi retournés vers un cursus scolaire général. Sur ce chiffre de 286 jeunes, plus de la moitié ont une solution. L’autre moitié correspond à des jeunes qui, soit ne cherchent plus d’apprentissage aujourd’hui, soit des jeunes qui sont toujours en recherche d’apprentissage mais pour lesquels sont apparues d’autres difficultés : leur projet n’est pas totalement validé, ou ils ont des difficultés d’ordre social. Il peut se trouver aussi que ce soient des jeunes qui cherchaient un apprentissage dans des secteurs sur lesquels nous n’avons eu que peu d’offres. C’est pourquoi ils se trouvent toujours en recherche. Dans ces cas-là, ces jeunes sont toujours accompagnés par la Mission Locale et nous retravaillons ainsi leur projet pour la nouvelle campagne d’apprentissage. Ils peuvent aussi alors se positionner sur une recherche d’emploi ou un autre type de projet professionnel.
Mission Locale de Moulins, X. Helly : –Pouvez-vous nous rappeler les modes d’intervention du Pôle Apprentissage Allier (ou COMAP)?
Rachel Pacaud : – C’est donc une instance qui se réunit en général une fois par trimestre, parfois plus en cas de besoin. Nous nous voyons pour faire le point sur des jeunes en recherche. Confronter des offres à des profils, trouver des possibilités de mettre certains jeunes en situation, leur trouver par exemple une première immersion, un stage.

Nous sommes aussi présents dans le cadre des classes ULIS et DIMA.

Pour notre part, Mission Locale de Moulins, nous mettons aussi en place des actions spécifiques sur l’apprentissage, nous pouvons intervenir dans les classes d’Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire ( ULIS), les classes des Dispositifs d'Initiation aux Métiers en Alternance (DIMA) comme il y en a au Lycée Jean Monnet par exemple, qui sont des classes un peu spécifiques qui se consacrent à des préparations à l’apprentissage. Nous intervenons à la demande des établissements ou des partenaires pour expliquer notre démarche et repérer des jeunes en recherche d’apprentissage. Nous intervenons aussi sur le Forum CAP Avenir – nous y étions cette année ; il y a peu de temps – puisque cela avait lieu les 27 janvier dernier.
De même, nous sommes présents aux journées portes ouvertes d' IFI 03.
Nous faisons des interventions d’autre part sur différentes thématiques à la demande des Centres de formation pour apprentis (CFA) qui ont parfois de la peine pour recruter des jeunes et notamment, par exemple, pour les métiers de l’industrie. Mais c’est aussi le cas pour les métiers de l’agriculture.
Il s’agit donc de faire connaître aux jeunes un certain nombre de métiers auxquels ils n’auraient peut-être pas pensé.
Nous organisons aussi généralement, une fois par an, un forum où sont présents les différents partenaires qui ont des offres à proposer. Nous faisons aussi venir des employeurs en recherche d’apprentis. Cela permet aux uns et aux autres d’avoir un premier contact direct en vue de concrétiser quelque temps après un contrat d’apprentissage.
D’autre part, un de nos travailleurs sociaux est présent chaque semaine à IFI 03 pour recevoir les jeunes en contrat d’apprentissage, pour leur apporter un soutien concernant la vie quotidienne - aide à la mobilité, santé, logement, etc… 
Autant d'appuis concrets qui les aident à s'engager au mieux dans leur parcours pré-professionnel.