8 mars 2014 : Journée des droits des femmes

 « -Quelle est la première cause de mortalité chez les femmes entre 19 et 44 ans dans le monde* ?
-En France, combien de femmes par an meurent-elles sous les coups de leur mari, leur conjoint, leur ami ?**..
Ce sont deux des questions que des jeunes de la Garantie Jeunes Moulins ont pu poser aux passants arpentant la Place d’Allier à Moulins dans l’après-midi du samedi 8 mars à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.
La Mission Locale de Moulins avait en effet souhaité cette année que des jeunes de la Garantie Jeunes participent à cette journée du 8 mars. Ils se sont ainsi joints à Amnesty International et à "l’Observatoire des violences faites aux femmes de l’Allier », structure portée par le Conseil général 03.

Un questionnaire construit par les jeunes à la suite d'un débat.

Encadrés par nos conseillers Mission locale, les jeunes s’étaient réunis quelques joursauparavant pour débattre de la question des violences faites aux femmes, et des droits des femmes en général. Ils avaient ainsi établi un questionnaire qu'ils ont soumis aux passants durant tout l' aorès-midi du 8 mars en même temps que celui établi par Amnesty International . Il était ensuite possible d'aller vérifier ces propres réponses sur le stand dédié tenu par Amnesty International et des représentants du Conseil Général.

Dans l'esprit d'un "mieux vivre ensemble"...

Dans le cadre de l’accompagnement global renforcé, en collectif, qui gouverne le projet de la Garantie Jeunes, se trouve aussi l’idée de la pratique du vivre ensemble. Cette notion  renvoie, entre autres, à la nécessité de savoir adopter un comportement adapté aux attentes du plus grand nombre, en situation professionnelle comme dans toutes les situations de la vie…


Comme le dit Emilie, une des jeunes présente place d’Allier ce 8 mars dernier, « un certain nombre de personnes n’avaient pas connaissance de ces chiffres concernant les violences mortelles faites aux femmes », commises dans le cercle conjugale…
Ils ne savaient pas non plus qu’il existe un numéro dédié permettant aux femmes de faire part de ce qu’elles vivent dans le cas où elles sont victimes de violences, ce même numéro pouvant servir au témoin de ces violences…


Ce temps de rencontre place d’Allier a été un moment privilégié d’information à l’adresse des moulinois et des autres habitants de l’agglomération. Une vraie pointe d’émotion vibrait dans la poitrine d‘Emilie, Marjory, Laurent et Alexandre, lorsqu’ils parlaient de cette expérience et de ce moment passé aux contacts des passants. Une belle responsabilité de la part de ces jeunes filles et jeunes hommes que de porter cette parole concernant le respect des droits des femmes et l’attention mutuelle que doivent se porter tous les représentants du genre humain.

 

 

* : La première cause de mortalité chez les femmes entre 19 et 44 ans dans le monde sont les violences conjugales

** :En France, une femme meurt  tous les 2 jours et demi sous les coups de son mari, son conjoint, son ami...